CSCF et fiabilité des comptes

Depuis 2003, la DGFiP s'attache à proposer aux plus grandes collectivités un service de qualité, adapté à leurs attentes et à leurs besoins spécifiques. Le partenariat se formalise par la signature d'une "convention de services comptables et financiers" (CSCF), qui permet à l'ordonnateur et au comptable d'arrêter une liste d’objectifs communs, assortis d’indicateurs de suivi et d'un calendrier de réalisation. La question de l'amélioration de la qualité et de la fiabilité des comptes est, le plus souvent, au centre de la démarche.

Pour permettre d'enrichir encore l'axe "Renforcer la fiabilité des comptes" des CSCF, le Comité national relatif à la fiabilité des comptes publics locaux a élaboré les fiches qui suivent.

 

Dernière modification  : 29/09/2016