Se prémunir contre les escroqueries aux faux ordres de virement

Apparues pour la première fois en France en 2010, les escroqueries aux faux ordres de virement (les « FOVI ») visent à pousser un salarié ou un agent public à effectuer un virement bancaire sur un compte frauduleux, en usurpant l’identité du véritable créancier.

Ce phénomène perdure en France à un niveau élevé, y compris au préjudice de la sphère publique. Plusieurs ordonnateurs et leur comptable public ont en effet été la cible de ce type d’escroqueries. Certaines fraudes ont été déjouées grâce à la vigilance des agents, mais d’autres n’ont pu être évitées. Dans ce contexte, les actions de prévention régulières sont déterminantes.

Réalisée par courrier, par téléphone ou par courriel, l’escroquerie aux faux ordres de virement concerne les entreprises de toute taille et de tous les secteurs ainsi que les collectivités locales, les établissements publics et les services de l’État.

Il existe 3 grands types d'escroquerie :

  • le changement de RIB, via usurpation d'identité;
  • la "fraude au président";
  • l'escroquerie à l'informatique;

En parallèle, un programme de sensibilisation aux risques numériques dans les collectivités territoriales a été lancé par  Cybermalveillance.gouv.fr

Pour plus d'informations, consultez :

Dernière modification  : 20/11/2020