Les collectivités locales portent 67% de l'investissement public. Afin de les soutenir dans leurs projets, l'État a créé en 2016 le fonds de soutien à l'investissement public local.
D'un montant total porté initialement à 1 milliard d'euros, ce fonds a permis entre autres de financer 4700 projets en 2016, visant à la réalisation de projets et travaux directement liés à la vie quotidienne (amélioration du cadre de vie, attractivité des territoires, transition énergétique ...).

Au 1er janvier 2017, la France compte 1 266 établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre, contre 2 062 au 1er janvier 2016. Cette forte diminution est la conséquence d'un vaste mouvement de fusions, résultant de la mise en œuvre de la loi NOTRe du 7 août 2015. L'ampleur de ces fusions est supérieure à ce qui a été observé entre 2012 et 2014.

La dépense moyenne de fonctionnement des communes et de leurs groupements à fiscalité propre est de 1 265 euros par « habitant DGF » en 2015. Ces dépenses sont très variables selon la taille de la commune : plus élevées dans les plus petites communes (900 €/hab.), elles diminuent ensuite
légèrement jusqu'à 500 habitants, puis progressent fortement pour atteindre 1 700 €/hab. pour les communes de plus de 100 000 habitants, progression qui s'explique surtout par les frais de personnel.

Depuis le 19 janvier 2017, plus de 8 000 communes sont concernées par le recensement de la population qui est un outil indispensable pour prendre les décisions adaptées aux besoins de la population. C’est grâce aux données collectées que les petits et les grands projets, qui concernent vos collectivités, peuvent être pensés et réalisés.

Pour en savoir plus, consultez :

le dossier de presse du lancement de la collecte de recensement 2017

Depuis août 2015, 50 mesures de simplification avaient été lancées à l'attention des collectivités locales par le SGMAP (Secrétariat général à la modernisation de l'action publique) et ses partenaires.
Ce nombre est désormais porté à 75, avec le lancement de 25 mesures supplémentaires destinées à simplifier l'action des collectivités.

La loi NOTRe du 7 août 2015 prévoit l’élaboration et la mise en œuvre de nouveaux schémas départementaux de coopération intercommunale (SDCI) d’ici le 1er janvier 2017. État des lieux, un mois avant cette échéance.

"Assurer la régularité, la sincérité et la fidélité des comptes des collectivités locales et de leurs groupements" : tels sont les objectifs de la certification des comptes des collectivités locales, selon la loi NOTRé du 7 août 2015.

Après la préparation, place à l'expérimentation : sur la base du rapport sur le dispositif d'accompagnement des collectivités (remis en octobre 2016), l'association Opendata France va accompagner huit collectivités pilotes dans leur démarche d'ouverture de données publiques locales, de janvier à décembre 2017.

Depuis le 20 septembre, Chorus Pro, portail mutualisé qui permettra à toutes les entités publiques de recevoir leurs factures électroniques à partir du 1er janvier prochain, est officiellement ouvert aux 18 entités pilotes (dont huit collectivités locales) qui testent la solution en avance de phase.

Pages